Moi, pauvre-Hartung-qui-n’avait-pas-eu-de-chance

Durant sept ans, j’ai eu le privilège de travailler sur les archives de la Fondation Hartung-Bergman à Antibes. Quand il a été question de réaliser l’analyse critique de l’Autoportrait en 2014, l’équipe de la Fondation et moi-même avons fait le choix de ne pas inclure de notes personnelles. Après avoir terminé les travaux sur la réédition, j’ai parcouru mes notes de recherche et j’ai eu le sentiment que toutes ces considérations subjectives laissées en dehors du livre, pouvaient constituer une curiosité scientifique. J’ai décidé de les compiler dans un essai. Maintenant que notre livre a été publié, les voici disponibles en complément à la publication.

—–

The study proposes a critical analysis of the book Autoportrait by Hans Hartung published in 1976 by Grasset. After working for seven years on Hans Hartung’s archives at the Hartung-Bergman Foundation,I have compiled a set of data that provides a new perspective on the diegetic construction and the remarks delivered in the book on the experience of the painter, Hartung.

 

Moi, pauvre-Hartung-qui-n’avait-pas-eu-de-chance

 

Hans-Guck-in-die-Luft (Heinrich Hoffmann: Der Struwwelpeter)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *